Continuer le travail en groupe

Le confinement vous a pris de cours ? Que vous soyez une entreprise, une association, un groupe informel ou un simple groupe d’amis, comment continuer à faire société tout en restant chez soi ?

Parmi les outils déployés par Jovinien Solidiare pour l’occasion, voici un petit panorama. Pour rappel, l’ensemble de ces outils existe déjà un peu partout sur internet. La majeure partie des gens utilisent les solutions centralisés proposées par diverses entreprises américaines. L’idée ici est de reposer sur des infrastructures locales disposant d’une éthique forte quant au respect des données personnelles et de la correspondance privée

Messagerie instantanée

Mattermost est la solution employée. Ceux qui connaissent déjà Slack ou Discord ne seront pas trop dépaysés. Sur une même plateforme, on peut créer des groupes privés ou publics, et dans chaque groupe, on peut créer des canaux de discussions également publics ou privés.

C’est aussi le bon endroit pour s’informer sur les outils mis en place, leurs évolutions, etc.

N’hésitez donc pas à rejoindre le mattermost du LabDispak. Si vous comptez monter un groupe de discussion privé, optez également pour le mattermost spécifique Jovinien Solidaire qui dispose d’une capacité d’accueil accrue.

La conversation en direct

Mattermost est une bonne solution pour un travail en mode « texte » et asynchrone (dans le sens ou on peut s’absenter puis reprendre le fil de la discussion ou on s’était arrêté). Mais parfois, il faut s’entendre ou même se voir pour avancer plus vite.

On dispose de trois outils pour ça :

Le Jitsi, plateforme de video & audio en live. Attention, la vidéo réclame de gros débits, à n’utiliser donc que lorsque vous en avez vraiment besoin. Jitsi permet également de partager une fenêtre de son propre écran, ce qui est pratique pour accompagner quelqu’un dans l’usage d’un logiciel ou faire une démo.

Si la vidéo n’est pas nécessaire, l’outil ultime de travail à plusieurs, reste Mumble. Équipez-vous d’un casque avec un micro intégré (les smartphones sont souvent livrés avec un casque de ce genre), branchez-le à votre ordinateur, installez et lancez Mumble, vous pourrez parler instantanément à l’ensemble des autres membres du groupe en maintenant une simple touche du clavier (à la façon d’un talkie-walkie). Au début c’est un peu déroutant, mais on s’y fait vite et c’est fort pratique ! Eric vous a concocté un petit tuto en vidéo !

Pour les plus pressés ou ceux qui n’y arrivent pas, il existe également un accès via le web à ce même Mumble.

Si vous avez besoin d’un canal dédié sur Mumbe, n’hésitez pas à le demander.

Enfin, petit dernier arrivé sur l’infrastructure, Big Blue Button. Solution qui, dans l’esprit, est assez similaire à Jitsi mais qui dispose de plus de fonctionnalités, notamment le partage de présentation, le dessin à plusieurs, la gestion fine de qui peut parler / voir / rejoindre un salon.

La diffusion vidéo

Vous connaissez sûrement Youtube. Peertube est l’équivalent, à ceci près qu’il est fédéré (tout un tas de peertubes sont installés un peu partout et les vidéos sont partagées entre tous), qu’il fonctionne sur un logiciel libre et que nous en avons donc installé un ! N’hésitez pas à y créer une chaîne pour diffuser vos vidéos.

Dans quelques mois, peertube devrait être en capacité de proposer des vidéos en live, mais en attendant, nous vous avons préparé un outil permettant l’envoi à un grand nombre de personnes d’une vidéo live. La source de la vidéo peut être votre ordinateur ou bien un simple smartphone avec une petite application (gratuite) de diffusion. L’outil intègre également un chat pour pouvoir interagir avec les spectateurs.

Le traitement et la diffusion d’un flux vidéo live étant gourmand en ressources, il n’est pas possible de créer soi même un nouveau flux sur l’outil. Il faut venir nous parler du projet en amont. La plateforme est pour l’instant dimensionnée pour pouvoir gérer 15 flux simultanés. Le nombre de spectateurs de chaque flux est (à priori, nous n’avons encore pas pu tester) illimité, chaque spectateur agissant comme fournisseur de flux pour d’autres spectateurs.

Les boutiques en ligne

Parce que continuer à produire tout en devant faire face à des appels, SMS et emails incessants, en plus d’avoir à organiser les livraisons, c’est loin d’être évident. Un groupe de boutiques en ligne a été mise en place. N’hésitez pas à prendre contact.

Les commentaires sont fermés.